Biographie Bibliographie Audio F.A.Q. Etudes Liens
photoAuteur
Louis-Philippe Dalembert


1962 : Le 8 décembre, naissance de Louis-Philippe Dalembert à Port-au-Prince (Haïti).
Son père meurt alors qu'il n'a que quelques mois. Louis-Philippe sera donc élevé par des femmes, notamment par sa grand-mère, personnage très important dans sa vie.

Louis-Philippe Dalembert grandit sous la dictature de François Duvalier, dit Papa Doc. Cela lui donnera, dès son plus jeune âge, une forte conscience politique.

Sa mère est institutrice, mais à la suite du décès de son mari, elle a beaucoup de difficulté à assumer économiquement la famille, qui doit s'installer au Bel-Air, quartier pauvre de Port-au-Prince.

La famille Dalembert est très religieuse. Elle appartient à l'Église adventiste du septième jour, secte protestante d'origine américaine. La vie de famille est rythmée par les prières et l'étude de la Bible, ce qui influencera énormément l'oeuvre de l'auteur.


1968 : La famille Dalembert quitte Bel-Air pour s'installer dans un autre quartier. Le jeune Louis-Philippe vit assez mal ce déménagement qu'il considère comme la première rupture de sa vie.

Années 1970 : Louis-Philippe Dalembert découvre le cinéma grâce au drive in, alors très en vogue en Haïti. Port-au-Prince compte à cette époque quatre cinémas en plein air où l'on peut regarder un film en restant dans sa voiture. On y voit surtout des westerns et autres films d'action. Mais il est très difficile d'entendre les dialogues des films, au milieu de dizaines de personnes qui discutent et des voitures qui arrivent et repartent. Louis-Philippe imagine alors ses propres dialogues, ce qui développera son talent d'auteur de fiction.

Comme Romain Gary qu'il admire beaucoup, Louis-Philippe Dalembert souffre d'une hernie hiatale, problème d'estomac qui provoque des douleurs fréquentes.

Louis-Philippe Dalembert btient un diplôme à l'Ecole Normale Supérieure de Port-au-Prince.

1982 : Édition à Port-au-Prince de son premier recueil de poésie, Évangile pour les miens. Louis-Philippe Dalembert a commencé a écrire de la poésie jeune, ce genre littéraire étant très présent en Haïti.


1986 : Départ de Dalembert pour la France où il va étudier. Sa naissance sur une île lui a toujours donné l'envie de voyager.


1987 : Il obtient le Grand Prix de poésie de la ville d'Angers.

1991-1992 : Il est élève de l'École Supérieure de Journalisme de Paris.

1994-1995 : Louis-Philippe Dalembert est pensionnaire en tant qu'écrivain à la Villa Médicis à Rome. Il travaille ensuite pour le Ministère italien des Affaires Étrangères, en tant que Vice-secrétaire de l'Institut Italo-Latino-Américain.

Louis-Philippe Dalembert obtient un doctorat en Littérature Générale et Comparée à la Sorbonne-Nouvelle. Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux, sa thèse porte sur l'écrivain cubain Alejo Carpentier et s'intitule La représentation de l'Autre: le Noir dans l'oeuvre romanesque de Alejo Carpentier.
Le choix de ce sujet n'est pas étonnant : sa grand-mère l'a en effet élevé dans le culte de Cuba. Comme beaucoup d'Haïtiens, Dalembert est très tôt fasciné par ce pays voisin si singulier.


1996 : Dalembert tente un retour au pays natal. Il reste plusieurs mois en Haïti. Mais différentes raisons le poussent à repartir. Il a alors véritablement l'impression de quitter le pays pour ne plus jamais s'y réinstaller. Le deuil d'Haïti est douloureux. Dalembert part alors trois mois en Amérique du Sud pour vagabonder, comme il aime à le faire, et se changer les idées.

1996-1997 : Une bourse de résidence UNESCO-Aschberg lui permet de séjourner à Jérusalem. Dalembert habite au Mishkenot Sha'ananim, un bâtiment chargé d'histoire servant aujourd'hui à accueillir les artistes et écrivains en résidence. Il profite de ce séjour pour visiter Israël, la Palestine, l'Egypte, la Jordanie, une partie du monde qui influencera beaucoup sa poésie.

1999 : Son roman L'Autre face de la mer obtient le Prix RFO.

2003 : Parution de Vodou ! Un tambour pour les anges, récit sur cette pratique religieuse qui constitue le socle de la culture haïtienne, accompagné de photographies de David Damoison.
Une bourse de création du Centre National du Livre lui permet d'écrire Rue du Faubourg Saint-Denis, publié deux ans plus tard.

2006 : Louis-Philippe Dalembert est en résidence d'écriture à Tunis. Parution du roman Les Dieux voyagent la nuit, qui obtient le prestigieux Prix Casa de las Américas, à Cuba, en 2008.

2009 : Parution de l'ouvrage Le roman de Cuba, dont le style mêle prose romanesque, carnet de voyage et guide touristique.

Aujourd'hui, Louis-Philippe Dalembert continue son travail d'écriture, toujours fortement inspiré du vagabondage dont il a fait son mode de vie.


Interview: Dennis Pereira-Egan
Texte biographie: Baptiste Chrétien