Biographie Bibliographie Audio F.A.Q. Liens
photoAuteur
Ananda Devi


1957 : Naissance à Trois-Boutiques (île Maurice) le 23 mars d'Ananda Nirsimloo-Anenden.
Ses parents, Mauriciens, sont d'origine indienne. Elle est très vite confrontée à plusieurs langues (le français, le créole, l'anglais et le telugu, une langue du sud de l'Inde. Enfant, elle commence à se passionner pour l'écriture en écrivant essentiellement de la poésie.



À 15 ans, elle remporte un concours d'écriture avec l'ORTF (ancêtre de Radio France) qui publie sa nouvelle.

1976 : Ananda Devi publie son premier recueil de nouvelles. Son île restera l'héroïne de toute sa littérature. Bien qu'elle écrive en langue française, ses romans et ses nouvelles intègrent le créole et l'hindi.
« J'ai toujours écrit à propos de Maurice parce que c'est une source inépuisable d'inspiration. En dépit des ses apparences d'exiguïté, cette terre contient une infinité de mondes. Malgré des mécanismes d'interaction et d'intégration encore défaillants ou artificiels, les différents groupes ethniques recomposent au quotidien la singularité de leur univers. Ce microcosme imprévisible me permet dans chacune de mes histoires d'entrer dans un monde différent », déclare-t-elle dans un entretien accordé lors de la 6e Édition du Salon du Livre de l'Outre-Mer à Paris, en septembre 1999.



Années 1970 : Après avoir suivi une formation d'ethnologue (elle est docteur en anthropologie sociale de l'University of London) Ananda devient traductrice.
Après ses études, elle revient à la littérature et publie son premier roman dans une maison d'édition africaine. Les suivants paraîtront dans différentes maisons d'édition, notamment l'Harmattan et aujourd'hui Gallimard.
Ananda vit quelque temps au Congo Brazzaville.

1989 : Elle s'installe dans l'Ain, à Ferney-Voltaire, à huit kilomètres de Genève.



2001 : Le prix Radio France du Livre de l'Océan Indien lui est attribué, pour Moi, l'interdite, paru aux éditions Dapper.

2006 : Le cinéaste Harrikrisna Anenden s'inspire de sa nouvelle Cathédrale in Solstices, publié par Regent Press à Port Louis en 1977 puis aux Editions le Printemps à Rose-Hill en 1997, et en tire un long-métrage : La cathédrale. Ananda Devi en écrit le scénario.

2006 : Ananda Devi obtient le prix des Cinq continents de la Francophonie et le prix RFO pour Ève de ses décombres, paru chez Gallimard.



2007 : Dans son roman Indian Tango, paru en 2007 aux éditions Gallimard, tous les éléments sont réunis pour mettre l'accent à la fois sur l'identité d'une femme, Subhadra, et celle d'une écrivaine, dans l'expression interdite de la féminité. D'autre part, pour la première fois, Devi invite son lecteur à une réflexion sur le rôle de l'écrivain et sur les limites du pouvoir créatif.



2007 : Elle reçoit le Certificat d'Honneur Maurice Cagnon du Conseil International d'Études Francophones (CIEF), puis la même année, le prix TSR du Roman (Télévision Suisse Romande), pour Ève de ses décombres.

2010 : Le prix Louis-Guilloux lui est remis pour Le sari vert. Elle est également faite Chevalier des Arts et des Lettres.

2012 : Elle remporte à Brazzaville la première édition du Prix Mokanda qui récompense l'ensemble de son oeuvre littéraire. Ce prix a été créé sous l'impulsion de Henri Lopes, ambassadeur du Congo en France et écrivain renommé, et du Salon du Bassin du Congo.



Ananda Devi est hantée par les questions de l'exclusion, de l'altérité, de la déviance et de la souffrance, elle dénonce le climat étouffant d'une société aux multiples cloisonnements.

Texte biographie: Marie-Christine Simonet.
Interview: Dennis Pereira-Egan le 12 juillet 2010.