Biographie Bibliographie Audio F.A.Q. Etudes Liens
photoAuteur
Carole Fréchette


1949 : Naissance de Carole Fréchette à Montréal. Son père est administrateur d'entreprise et sa mère femme au foyer. Cette dernière inculque à ses quatre filles le goût de la liberté et les incite à étudier, à travailler et à être indépendantes financièrement.
C'est en allant au théâtre et au cinéma que la jeune Carole Fréchette se passionne pour la fiction et pour le métier de comédienne.


1973 : Carole Fréchette est diplômée en interprétation à l'Ecole Nationale de Théâtre du Canada.

1974 : Elle rejoint la compagnie engagée et féministe du Théâtre des Cuisines.

1975 : Carole Fréchette participe, au sein du Théâtre des Cuisines, à la création et à la diffusion de la pièce Môman travaille pas, a trop d'ouvrage !, qui traite de la condition féminine et connaît un large succès dans tout le Québec.


1976 : Elle entre au Service des activités culturelles de l'Université de Montréal, où elle est d'abord responsable d'une salle de spectacles puis coordonnatrice des activités théâtre. Elle crée le Festival québécois de théâtre universitaire, dont elle sera codirectrice jusqu'en 1987.

1981 : Cherchant davantage de liberté d'écriture et souhaitant élargir son champ de vision et son regard sur le monde, Carole Fréchette quitte le Théâtre des Cuisines.


1983 : Carole Fréchette s'inscrit au programme de maîtrise en art dramatique à l'Université du Québec à Montréal. Elle y écrit sa première pièce, Baby Blues, qui constituera l'essentiel de son mémoire de maîtrise.

1984 : Elle entre au comité de rédaction des Cahiers de théâtre Jeu, revue théâtrale québécoise à laquelle elle collaborera pendant quatre ans.

1987 : Elle laisse son poste à l'Université de Montréal et effectue divers travaux contractuels dans le milieu du théâtre tout en poursuivant son travail d'écriture.

1989 : Parution de Baby Blues aux éditions montréalaises Les Herbes Rouges. La pièce est rapidement présentée en lecture publique par le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) à Montréal puis donnée à entendre sur Radio-Canada quelques mois plus tard.

1990 : Carole Fréchette est employée au Service du théâtre du Conseil des Arts du Canada. Elle y restera jusqu'en 1993.

1991 : Baby Blues est créé au Théâtre d'Aujourd'hui à Montréal.

1995 : Se consacrant désormais essentiellement à l'écriture, Carole Fréchette devient présidente du Centre des auteurs dramatiques (CEAD). Elle le sera durant cinq ans.
Sa pièce Les Quatre morts de Marie reçoit au Canada le Prix Littéraire du Gouverneur Général (catégorie théâtre).

1996 : Avant tout dramaturge, Carole Fréchette écrit également des romans pour les adolescents, comme Carmen en fugue mineure, paru cette année-là aux Éditions de la courte échelle.

1997 : Elle effectue une résidence d'auteur au Théâtre Artistic Athévains, à Paris.
Les Quatre morts de Marie est joué en anglais à Toronto avant même d'être créé dans sa langue originale.

1998 : Elle est en résidence au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis près de Paris, à l'occasion de la création, en février, des Quatre morts de Marie. En février toujours, les Quatre morts de Marie est créé à Montréal au Théâtre Prospéro, La pièce paraît chez Leméac- Actes-Sud Papiers. Deux mois plus tard, La Peau d'Élisa est créé au Théâtre d'Aujourd'hui à Montréal. L'adaptation anglaise des Quatre morts de Marie (The Four Lives of Marie) reçoit à Toronto le Prix Chalmers pour la meilleure pièce canadienne produite cette année-là.

1999 : Trois créations des Sept jours de Simon Labrosse, à Jonquière (Québec), à Lille et à Bruxelles.

2000 : Carole Fréchette fait un voyage au Liban, dans le cadre du projet « Ecrits nomades » qui réunit neuf auteurs de la Francophonie. Ce séjour lui inspire la pièce Le collier d'Hélène, qui paraîtra chez Lansman deux ans plus tard. Créée à Damas et à Beyrouth en 2002, la pièce fera l'objet de plus de vingt créations théâtrales à travers le monde.

2002 : Création de Jean et Béatrice au Théâtre d'Aujourd'hui, à Montréal et de Violette sur la Terre à Sudbury (Ontario).
Plusieurs autres créations de ses textes prennent l'affiche au Canada anglais, en France, au Mexique et dans quelques autres pays. Les traductions se multiplient.
La Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) lui décerne, à Avignon, le Prix annuel de la Francophonie, pour récompenser le rayonnement de son oeuvre dans l'espace francophone. PISTE 06
Elle reçoit la même année, à Toronto, le Prix Siminovitch, le plus important prix en théâtre au Canada.

2003 : Ses pièces Les sept jours de Simon Labrosse et Jean et Béatrice sont adaptées pour la télévision canadienne.

2004 : Pour le centenaire du journal L'Humanité, Carole Fréchette participe, au côté de neuf autres auteurs, à l'élaboration d'une fresque de courtes pièces évoquant des événements qui ont marqué le XXe siècle. Sa pièce Route 1 est créée à cette occasion.
Le collier d'Hélène, paru en 2002, lui vaut de recevoir en France le Prix Sony Labou Tansi des lycéens.

2005: Elle est écrivain en résidence au Département des littératures de langue française de l'Université de Montréal pour l'année scolaire 2005-2006.

2006 : Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise (CRILCQ) organise le colloque : « Lécriture de Carole Fréchette, entre le monde et le moi : lectures d'une dramaturgie de l'entre-deux. »

2007 : Elle est l'un des dix auteurs sollicités par la Comédie-Française pour écrire une courte pièce sur le thème de la famille. Son texte La Pose est joué au printemps 2008 en milieu scolaire par des comédiens du Français, puis présenté en lecture avec tous les autres textes lors d'une soirée spéciale à la Salle Richelieu de la Comédie-Française, le 10 octobre 2008.

2008 : Nouvelle création par Nabil el Azan du Collier d'Hélène en coproduction avec le Théâtre National Palestinien. Carole Fréchette assiste à la première du spectacle à Jérusalem-est et donne un atelier d'écriture dramatique à des artistes palestiniens.
Création de La Petite pièce en haut de l'escalier à Montréal au Théâtre du Nouveau Monde ; autre mise en scène de ce texte, en France, d'abord au Festival Mettre en Scène du Théâtre National de Bretagne, puis au Théâtre du Rond-Point, à Paris.
Nouvelles créations en France des Quatre morts de Marie, des Sept jours de Simon Labrosse ainsi que de La Pose.

Carole Fréchette est aujourd'hui l'un des dramaturges canadiens les plus connus, les plus traduits (en quinze langues) et les plus joués à l'étranger. Au cours des dernières années, on a pu voir ses pièces aux quatre coins du monde, dans une trentaine de pays. Son théâtre est publié chez Leméac-Actes Sud Papiers, à l'exception de deux pièces, écrites dans le cadre de projets collectifs et parues chez Lansman.

Comme l'ont dit les membres du jury du Prix Siminovitch en 2002, Carole Fréchette, «de façon subtile et renversante, fait appel aux aspects profonds du théâtre pour explorer la part de mystère de la vie quotidienne. Ses pièces concilient le connu et l'inconnu, l'accessible et l'exotique, mariage qui est la marque du grand art.».

Textes : Baptiste Chrétien
Interview : Dany Toubiana
Texte Faq : Baptiste Chrétien