Biographie Bibliographie Audio F.A.Q. Liens
photoAuteur
Hubert Haddad


1947 : Naissance le 10 mars de Hubert Abraham Haddad à Tunis. Son père est tunisien d'origine judéo-berbère ; sa mère est juive également, d'origine algérienne. Hubert Haddad dit de lui-même qu'il est un Berbère judaïsé et un Juif arabisé. La famille vit à Sfax, Bône, puis Tunis.



1950 : La famille Haddad émigre à Paris. Elle habite les quartiers de Belleville, de Ménilmontant, puis dans les banlieues populaires. Hubert Haddad grandit dans un contexte difficile, entre un père qui ne parvient pas à s'adapter à la vie occidentale et une mère qui souffre d'importants troubles de l'identité.



1967 : Parution de son premier recueil de poème, Le Charnier déductif.

1970 : Il fonde la revue Le Point d'être, où sont publiés des inédits d'Artaud, Rodanski, Charles Duits, Michel Fardoulis-Lagrange.

1974 : A partir de cette année, qui voit la parution aux éditions Albin Michel de Un rêve de glace, réédité en 2005 par Zulma, il écrit sans discontinuer romans et nouvelles, essais sur l'art, la littérature, la danse contemporaine, pièces de théâtre et recueils de poèmes.



1983 : Sous le pseudonyme de Hugo Horst, il anime depuis cette époque la collection de poésie Double Hache aux éditions Bernard Dumerchez.
Prix Georges Bernanos pour Les Effrois.

1986 : Publie au Castor astral un essai, Julien Gracq, la forme d'une vie, qui sera réédité en 2004 aux éditions Zulma.

1991 : Prix Maupassant pour Le Secret de l'immortalité.

1998 : Grand prix du roman de la SGDL (Société Des Gens de Lettres) pour La Condition magique.

1999 : D'inspiration borgésienne, L'Univers, «roman dictionnaire», témoigne de son goût pour les formes d'écriture marginales et les envolées érudites.

2001 : Parution chez Fayard de La vitesse de la lumière, dans lequel il évoque ses débuts, les revues littéraires, ses véritables universités, et les drames qui ont jalonné sa vie (comme la perte de son frère aîné et de sa femme).

2005 : Hubert Haddad évoque son enfance jusqu'à l'âge de 12 ans dans son récit Le camp du bandit mauresque, édité chez Fayard.

2006 : Le Nouveau Magasin d'écriture, édité chez Zulma, se présente comme une sorte d'encyclopédie en action de la littérature et de l'art d'écrire offrant, en marge d'une réflexion sur livres et auteurs, d'innombrables jeux littéraires inédits.

2007 : Le Nouveau Nouveau Magasin d'écriture libère les fastes de l'imaginaire à travers deux cents gravures choisies pour leur pouvoir d'évocation.

2008 : Prix des cinq continents de la francophonie pour son roman Palestine, écrit en 2007. Dans cette fiction poétique ancrée au coeur du conflit israélo-palestinien, l'auteur met en scène un soldat israélien frappé d'amnésie après sa capture par des Palestiniens et interroge la notion même d'identité.



2009 : Prix Renaudot Poche pour Palestine.
Parution en mars d'une édition augmentée de L'Univers. « Je ne suis pas un écrivain réaliste, l'autofiction ne m'intéresse pas et le roman traditionnel m'endort », révèle-t-il dans un entretien accordé en 2010 à La plume francophone.



Par ailleurs dramaturge et historien d'art, Hubert Haddad est aussi peintre (expositions à Paris, Chaumont, Châlons, Orléans, Marrakech...) et, à l'occasion, illustrateur. En 2004, il réalise Suite en si pour Silvestri, poèmes, livre d'art à tirage limité en typographie sous coffret, en collaboration avec le peintre et sculpteur Gino Silvestri.

Texte biographie: Marie-Christine Simonet
Interview: Dennis Pereira-Egan le 10 novembre 2009