Biographie Bibliographie Audio F.A.Q. Etudes Liens
photoAuteur
Pascale Kramer


1961 : Pascale Kramer naît le 15 décembre à Genève et grandit à Lausanne, en Suisse romande. Son père est un universitaire.

1978-1981 : Pascale Kramer obtient le baccalauréat à Lausanne, s’essaye quelques temps au métier de journaliste, pour finalement devenir conceptrice-rédactrice dans une société publicitaire de Zurich où elle côtoie Jacques Séguéla.

1982 : Son premier roman, Varations sur une même scène, est édité en Suisse aux éditions de l’Aire.

1985 : Son second roman, Terres fécondes, est édité par le même éditeur que le premier.

1987 : Elle s’installe à Paris où elle crée son propre bureau de conception en publicité.

1995 : Après dix années sans publication, Calmann-Lévy édite Manu, qui reçoit le Prix Dentan (Suisse) l’année suivante. L'action du roman se situe en Grèce, où Pascale Kramer a passé des vacances.


Pascale Kramer vit un temps dans le nord de la France avec son compagnon, boucher issu d’une famille de dix-sept frères et soeurs. L’auteur est confrontée à une population minée par le chômage et les malheurs qui en découlent parfois comme l’alcoolisme et la violence. Elle observe aussi la complexité des sentiments humains, la force de la solidarité, découvre des lieux abandonnés et chargés d’histoire. Tout cela lui inspirera L’Adieu au Nord, paru chez Mercure de France en 2005.

Années 2000 : Pascale Kramer vit entre la France et les Etats-Unis. A Los Angeles, elle représente des auteurs français et vend des adaptations cinématographiques de leurs oeuvres.


2007 : Publication de Fracas, le premier de ses romans dont l’histoire se déroule en Californie.


Elle réutilisera ce cadre dans L'implacable brutalité du réveil, paru en 2009, qui recevra plusieurs prix littéraires.

Pascale Kramer est une romancière de plus en plus connue et, à juste titre, reconnue. Femme dynamique et gaie, elle a pourtant pour habitude de décrire dans ses œuvres les travers de l’être humain, ses bassesses et ses failles, ses souffrances et ses peurs. Mais elle ne juge jamais, elle se contente d’observer et de décrire. Kramer écrit donc des romans assez sombres, peuplés de personnages en proie au doute voire torturés. Elle nous offre aussi des ambiances très particulières à travers ses descriptions de lieux et cadres de vie ternes ou au contraire exaltants, mais toujours fascinants.


Texte biographie: Baptiste Chrétien
Interview: Dennis Pereira-Egan